Accueil Assurance Assurance micro entreprise : que doit-on savoir ?

Assurance micro entreprise : que doit-on savoir ?

Par ExpertAssurances

Vous êtes micro entrepreneur opérant dans n’importe quel secteur d’activité ? Si oui, ceci peut vous intéresser. Afin d’exercer en toute quiétude et de faire obstacle à toutes situations malencontreuses, il est souvent conseillé de souscrire à une police d’assurance micro entrepreneur. Qu’en est-il réellement ? Ne vous lassez pas de lire si vous désirez avoir des réponses aux interrogations qui vous taraudent.

Assurance micro entreprise : qu’est-ce que c’est ?

Avant tout, rappelons qu’une micro entreprise est une firme à part entière. De fait, le micro-entrepreneur est une personne exerçant une activité soit commerciale, artisanale ou libérale. Celle-ci, signalons-le, peut constituer une activité principale ou complémentaire.

Dans l’exercice de sa fonction, le micro-entrepreneur est garant du bon fonctionnement de son activité et par conséquent de ses collaborateurs. Fort de cela, faire assurer et ouvrir sa micro entreprise par des professionnels quelle que soit l’activité revêt une importance capitale. Ainsi, l’assurance micro entreprise est un moyen qui permet aux autoentrepreneurs et aux micro-entreprises de faire face aux risques qui peuvent subvenir durant l’exercice de leurs activités.

Est-ce une obligation ?

Contrairement à ce qu’on peut imaginer, la souscription à un contrat d’assurance micro entreprise n’est point une obligation. Toutefois, si souscrire à un contrat d’assurance professionnelle n’incombe pas à la responsabilité du micro-entrepreneur, l’activité exercée peut bien l’y contraindre dans certains cas. Une catégorie de micro-entrepreneurs du fait de leur activité sont obligés se voit donc obligée de prendre ce type d’assurance popur ne pas avoir de problèmes avec les services étatiques. Ce sont entre autres les boulangers ; les coiffeurs ; les artisans, etc.

Assurance micro entreprise : Quelles sont les garanties ?

Assurance micro entreprise : Quelles sont les garanties ?

Comme dans tout type de contrat d’assurance, on distingue deux catégories de garanties. Il s’agit principalement des garanties dites obligatoires et des garanties facultatives. L’assurance professionnelle ou micro entreprise ne fait donc pas exception à cette règle.

Les garanties obligatoires ou recommandées

Ici, il est notamment question de la garantie responsabilité civile professionnelle. Fortement recommandée, elle permet de couvrir les dommages causés à un tiers dans l’exercice de votre activité. En dehors de cet avantage, cette garantie vous couvre en cas d’accidents liés à vos biens professionnels.

Cependant, selon votre activité, la souscription à une garantie responsabilité civile décennale est obligatoire. Sont notamment concernées les :

  • lotisseurs ;
  • architectes ;
  • techniciens ;
  • promoteurs immobiliers et
  • ingénieurs-conseils.

On peut également ajouter à cette liste les maitres d’œuvre et les bureaux d’étude.

Les garanties dites facultatives

Selon les besoins de la micro entreprise, le micro-entrepreneur peut souscrire à bien d’autres garanties. Il s’agit en occurrence de :

  • la garantie multirisque professionnelle ;
  • l’assurance perte d’exploitation et
  • l’assurance complémentaire santé entreprise.

De même, il peut aussi opter pour une assurance chômage dirigeant.

Assurance micro entreprise : quel tarif ?

Généralement, le tarif proposé par les assurances aux micro-entreprises varie en fonction de plusieurs facteurs. Ce sont :

  • la taille ou le chiffre d’affaires réalisé par la micro entreprise ;
  • le secteur d’activité du micro-entrepreneur et
  • les garanties complémentaires choisies.

Ainsi, pour la garantie responsabilité civile et protection juridique, le prix moyen est de 100 €/an. Les garanties supplémentaires telles que l’assurance perte d’exploitation et la garantie complémentaire santé sont respectivement à 300 € et 200 €. En ce qui concerne les professionnels du BTP qui doivent souscrire à une garantie décennale et à une assurance multirisque professionnelle, ils doivent payer respectivement 600 € et 400 €.

Vous êtes mieux aguerri désormais. Pour bien choisir, tâchez d’utiliser un comparateur d’assurance pour demander un devis.

Articles similaires

Vous pourrez aussi aimer

Laissez un commentaire